Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
banniere entete transparente
partenaires institutionnels partenaires logistiques

Dimanche 25 : relais 4x7,5km = 8ème équipe. Satisfaisant. Le relais s'est mieux déroulé que la veille. Personnellement mes sensations étaient meilleures. Cette saison, les distances des relais ont changé sur les Coupes du Monde (il restera 4x10km au Championnat du Monde). Cela rend la course moins "ennuyeuse" car plus courte pour arriver au même scénario. Les coureurs souffrent autant (certains moins que d'autres) mais moins longtemps donc c'est bien pour nous aussi. Jean-Marc fait un super relais, il me le passe à quelques secondes de la tête. Malgré tout, je suis en "chasse patate" (notre expression familière dans le ski est rentrée dans les esprit des téléspectateurs) à 5m derrière le quadrio de tête ; je ne parviens pas à recoller le groupe après avoir fait du "yoyo", dans les descentes je reperds du terrain. Ce 2ème relais devient très rapide dès le départ et sans connaitre de baisse de régime. Ivan et Bastien, les novices du relais coupe du monde, font de bons relais en restant au contact malgré le rythme infernal.

Samedi 24 : 15km SK ind = 39ème à 1min27s. Faut départ. Cela n'a pas fonctionné sur cette première coupe du monde de la saison. Malgré un départ sur un bon rythme, je sentais que ça ne répondait pas comme je le souhaitais. Déjà à l'échauffement, les sensations étaient très mauvaises, je n'avais pas de "power". Dans le coup jusqu'à la mi-course, j'ai perdu rapidement du temps ensuite, jusqu'à me sentir vidé. Ce n'est pas pour me "dédouaner", mais je ne suis pas le seul favori à passer à côté. Mais c'est comme ça, cela ne fonctionne pas toujours au top.

-----------------------------------------------------

Cette fois on y est ! La saison Coupe du Monde va attaquer pour de vrai. Il est temps car tout le monde a envie d'en découdre après ces longs mois de préparation.

Nous sommes à Gällivare dans le Nord de la Suède, vile minière où l'on extrait du cuivre, argent et de l'or. Les sociétés d'exploitation sont d'ailleurs les sponsors principaux de la compétition. Il y fait nuit une grande partie de la journée à cette époque, le soleil est fainéant, il ne monte pas plus haut que l'horizon. C'est très dépaysant ! On a pas encore eu l'occasion de voir d'aurores boréales, on a juste une Aurore Jean avec nous... ;) (Fallait la mettre manuscrit celle-là). La piste de course est au pied d'une boule granitique (nommée Dundret) plantée dans la pampa suèdoise. Nous avons eu droit à toutes les conditions climatiques d'hiver en 4 jours, de -20°C à +5°C, air sec à humide, ciel clair à neige tombante en passant par brouillard ; je vous laisse imaginé les tests de skis... Ce soir, présentation du top 10 mondial de la saison passée sur la place publique, dont je fais parti.

Demain, 15km skate individuel au programme avec du gros niveau en perspective, à ne pas manquer. Les dernières sensations sont bonnes, je comptes bien monter sur le podium et sur la plus haute marche de préférence !


Tag(s) : #News